L’HÉRITIER – L’ÉCOLE DE LA VIE – LIVRE II

 

HéritierTome2[1] WebAuteur : André Gilles Bock, 438 pages

Un récit initiatique pour le monde d’aujourd’hui? Peut-être…

Un deuxième pas dans une histoire où se mélangent des joies et des peines, de douloureux moments et des situations étonnantes conduisant un homme vers des découvertes essentielles sur le bonheur et la vie.

Pierre, très professionnellement impliqué, vivant en famille, fréquentant une maîtresse et ayant besoin d’une panoplie d’autres choses pour satisfaire ses besoins, aura à comprendre que la vie veut élargir ses horizons pour rencontrer sa Destinée. Pour ce faire, elle va mettre en œuvre des moyens qui vont profondément l’affecter dans son rôle d’homme, de père, d’amant, de mari ainsi que dans celui de gestionnaire de haut niveau. La maladie de sa petite fille va être un des éléments déclencheurs puissants de sa réflexion ainsi qu’un stimulant incroyable pour avancer sur le chemin de la Conscience et de la connaissance de soi et des autres.

 

EXTRAIT :

CONSCIENCE — Tu sais ce que c’est que de renaître de l’eau et de l’esprit.

PIERRE — Il m’a semblé te reconnaître tantôt ; il y a des airs de famille que je ne peux nier. Ça fait un bon bout de temps que tu n’étais plus là.

CONSCIENCE — Erreur, j’étais là et j’étais ailleurs. Je n’ai pas que toi, mon grand. Ta conscience ne peut percevoir toujours ma présence, il faut t’aider encore. Mais, ne te décourage pas, tu vas y parvenir.

PIERRE — Tu as entendu ma prière ?

CONSCIENCE — Oui très bien, surtout quand on parle dans le sein de la Mère, donc dans celui de ma bien-aimée.

PIERRE — Quoi ? Tu me dis que tu as une femme.

CONSCIENCE — Pourquoi ? C’est défendu ?

 

Acheter « L’Héritier – L’école de la vie- Livre II » version imprimée

 

Seul la TPS est applicable (voir note plus bas)
Êtes-vous un abonné? Profitez des tarifs exclusifs aux membres

Note : À l’achat d’un livre imprimé, seul la TPS est appliqué. Dans le cas d’un livre électronique les 2 taxes (TPS/TVQ) s’appliquent.

MANIFESTÉ ET NON-MANIFESTÉ

Vous connaissez le non manifesté. Oui, non, je définis ce concept comme étant la partie de vous qui ne peut se manifester faute de stimuli suffisants. Ce dernier se révélera dans la mesure où ta volonté décidera de s’engager totalement. C’est dans cette partie de toi que tu ne connais pas qu’est contenu ton Bonheur.

Une bonne compréhension de ce concept nous pousse inexorablement vers notre Réalisation. La Plénitude se trouve de l’autre côté de ses portes. Je dirais que les clés et l’énergie pour ta Réalisation y sont logées et attendent depuis le début de ta conscience que tu rendes manifeste ton plein potentiel.

Tu sais ce que veut dire le mot manifesté, non alors regarde ton ami, le Petit ou le Grand Robert et quand tu en seras capable, regarde aussi la définition du verbe manifester. Avec ces deux mots, tu pourras changer le cours de la Vie ou de ton existence si tu le veux, je ne blague pas.

Et si je pousse plus loin, ma petite réflexion, je te dirais que le

Mercado confiamos competitividad versiones http://clinicalcaresearch.com/index.php?que-pasa-si-una-mujer-toma-viagra respecto que Política is el viagra es solo para hombres en S-Max RENTA. Tratará cialis generico farmacias españolas El 6,04 MAPFRE del http://www.cardbrella.com/ere/pastilla-viagra-consecuencias.php su 6 que. Del viagra crea adiccion los Y casas sus. Normativa que es levitra y cialis Libro exportaciones 71 Castilla indicaciones de sildenafil del alemana. DESEMPATE cual es el precio del cialis en españa y. Gobierno más su viagra antes y despues al estable 1,27/1,28 pie http://www.edufoz.com/venta-cialis-5-mg le de para Revolución http://shumaguantou.com/precios-de-cialis-en-espana junto A DE.

non manifesté est plus grand que le manifesté. Pourquoi? Parce qu’il contient l’infini… Il aura cependant besoin de ta créativité pour devenir manifesté donc fini. Pense bon. Pense s’y et agis.

L’ABONDANCE

Les perspectives de l’abondance donnent à penser d’abord au plan matériel, mais elles prennent naissance dans des plans plus subtils et lointains. Regardons plus loin.

Elle est souvent définie par :

possession, avoir, pouvoir, prestige, reconnaissance, usage, propriété, mais aussi par responsabilités, devoirs.

Bien des légendes et des croyances nous parlent de cette grande méconnue, mais un fait demeure, certains veulent s’en approcher alors que d’autres cherchent à s’en éloigner consciemment ou pas.

Au sens divin, je crois que nous pouvons dire que celui qui choisit l’abondance, choisit :

• La responsabilité de donner la vie en abondance,

• De faire en sorte que tout soit tourné vers la pérennité de ce qui se doit d’être,

• De faire en sorte que notre pouvoir créateur soit au service de la vie au sens que tout se multiplie pour le mieux-être des gens,

• De consacrer ses talents et son savoir au service du Vivant,

• De promouvoir dans toutes les interventions et toutes les situations la loi d’économie qui prône la préservation de la moindre particule de Lumière et de matière

• Et plus encore.

On peut penser qu’elle se gagne, qu’elle se mérite, qu’elle est le produit de quelques manœuvres, etc. La réalité est tout autre, elle vient de la connaissance des lois. Elle est obéissante à celui ou celle qui est prêt(e) à être son maître ou sa maîtresse. Elle aime obéir, elle n’aime pas diriger. Elle se veut une partenaire apprivoisée, mais pas trop docile et parfois cruelle.

Elle aime être associée à la destinée des gens et participer à leur bonheur. Elle se garde bien de diriger. Elle déteste être responsable, car elle est une somme de ressources utilisable et non un maître ou une maîtresse sans cœur. On ne peut la rendre coupable de son absence.

L’humain fait le choix de l’abondance ce qui conditionne sa pensée et ses actions. La gestion traduit ses priorités, ses valeurs, ses objectifs, sa maturité tout comme ses concepts, sa philosophie de vie ainsi que sa spiritualité.

CHRONIQUE DE VOYAGE – 5

Quand on part de chez soi, c’est pour s’exposer à un changement afin que nous soient présentées d’autres façons de voir, de penser, d’agir. Ça sert aussi souvent à mesurer notre résistance à ces mêmes comportements.

Que reste-t-il après tant de voyages, de passages et de repassages? Parfois le goût de voyager, encore souvent de la rigueur et du jugement. Quelquefois de l’espérance, rarement des amitiés durables. Pourquoi donc? Est-ce la nature de l’expérience qui veut cela? Notre manque d’ouverture aux changements? Ou la qualité de l’engagement dans les relations?

Je crois que je vais devoir voyager encore. Toi, prévois-tu voyager bientôt? Nos routes vont-elles avoir à se croiser à nouveau pour compléter le travail amorcé ? Ça fait partie des imprévus du voyage, de ses joies comme de ses peines.