Catégorie

Collège

CHRONIQUE POUR TDI – DONNER DES FRUITS

L’automne se projette à l’horizon. D’ici quelques semaines, la température, l’horaire et les couleurs de la nature vont se transformer. Le temps des récoltes va arriver à son paroxysme. Les végétaux vont remettre leurs derniers fruits. Certains animaux vont préparer leur migration, tandis que pour d’autres, cela sera l’hibernation ou une nouvelle toison.

Pour participer à ce mouvement, nous allons entrer dans un état méditatif. Fermez les yeux, installez-vous confortablement. Respirez en douceur.

Maintenant, reprenez le chemin vers la nature que vous avez exploré ces derniers mois. Regardez l’automne s’y installer. Prenez conscience de la fécondité qui se manifeste. La percevez-vous? Essayez de nommer les sensations que cela vous apporte. C’est bon – Oui-Non.

À présent, faites le test suivant : prenez le temps de faire un avec cette nature et goûter à la fécondité de l’intérieur. Que se passe-t-il ? Est-ce différent? Que percevez-vous dans votre corps et votre pensée ?

Plein de cette expérience, regardez en vous. Êtes-vous prêt à donner des fruits? Êtes-vous conscients de vos récoltes antérieures?

Prenez votre temps. Sentez, explorez vos greniers. Prenez contact avec vos créations. Une fois cela fait, enregistrez les résultats et inscrivez en vous ce qui vous est nécessaire pour poursuivre sur le chemin de la fécondité.

C’est à réfléchir et à porter en soi. On revient doucement.

CHRONIQUE POUR TDI – UN CONTACT

La rencontre méditative de ce mois d’aout fait suite aux réflexions amorcées lors du retour à la nature et du contact avec l’enfant qui nous habite.

Prenez le temps de respirer en profondeur. Gonflez votre ventre à l’inspiration et relâchez l’air à l’expiration. Répétez ce cycle quelquefois jusqu’à ce que vous perceviez le calme dans votre corps et de vos pensées.

Maintenant, souvenez-vous du lieu que nous avons visité le mois dernier. Reprenez contact avec cette nature. Voyez les champs fleuris.  Sentez la chaleur du soleil. Écoutez les oiseaux chanter le bonheur de vivre. Regardez les animaux gambader tout autour.

Est-ce que c’est bon? Oui-non.

Si cela vous plaît, nous allons ajouter un autre volet à ce moment de paix et de calme. À travers les fleurs, les oiseaux et les animaux rencontrés, vous avez sûrement eu un coup de cœur ou une attirance particulière pour un de ces éléments. Alors, prenez contact avec cette fleur, cet oiseau ou cet animal. Laissez-vous imprégner de leurs forces que ce soit beauté, élégance, parfum, souplesse, etc.

Que vivez-vous? Quelle interprétation en faites-vous? Si cela vous fait du bien ou vous enrichit, enregistrez la sensation.

Revenez doucement. Reprenez une respiration normale.

CHRONIQUE POUR TDI – LA CROISSANCE

Lors du dernier mois, nous sommes entrés dans l’été et son cortège de floraison et d’épanouissement de la nature. Nous avons accepté de redevenir des enfants à l’instar des divers éléments de la nature qui se prépare pour le renouveau.

L’enfant tout comme les grains de semence et les bourgeons se doit de grandir et de s’épanouir. On espère que cette méditation saura aider à aborder ce temps de croissance.

Pour commencer, vous allez vous recentrer tout en vous installant confortablement. Respirez lentement. Permettez à votre corps, votre mental et votre souffle de prendre un rythme calme et apaisant.

Lorsque tout sera harmonieux, retrouvez la nature et ses champs fleuris du mois dernier. Reprenez contact avec le sentiment de bien-être qui vous habitait. Laissez-vous prendre par l’émerveillement du cœur de l’enfant.

Joie, confiance, enthousiasme sont-ils présents? Est-ce que c’est bon? Oui. Eh bien, enregistrez-le bien en vous dans vos profondeurs parmi vos trésors.

Maintenant, prenez aussi le temps de retoucher à votre rêve d’enfant. Qu’est-ce que cela déclenche en vous? Une espérance, une sensation de plénitude, le désir d’aller de l’avant, etc.

Est-ce que c’est bon ? Voulez-vous en vivre plus ? Oui, alors il est temps d’accepter de grandir pour développer tout ce qui vous est nécessaire pour le réaliser et l’accomplir.

Comment grandir? En regardant la nature, on peut y trouver de nombreux indices. La première règle semble être l’acceptation de se transformer et de délaisser certaines choses. Par exemple, le bourgeon ou le grain de semence qui brise sa coquille pour laisser apparaître soit des racines, des tiges ou des feuilles; il y a aussi les oiseaux qui quittent le nid familial afin de vivre selon leur nature.

La deuxième règle semble être l’obéissance à sa vraie nature, le grain de carottes ne cherche pas à devenir une patate et l’oisillon, un lièvre.

Alors, avancez-vous tel l’enfant vers la réalisation de votre rêve. Faites-le en acceptant de vous transformer à l’image de votre vraie nature. Percevez ce qui se passe en vous. Énergie, ouverture, chaleur, déploiement, etc. Que voyez-vous? Beauté, harmonie, douceur ou autres.

Si vous voulez partager, rendez-vous à votre temple et laissez la beauté et l’harmonie s’y déployer tel un parfum ou une essence.

Maintenant, revenez doucement. Ouvrez les yeux.

CHRONIQUE POUR TDI – LE TEMPS DE L’ENFANCE

À travers les méditations, il est possible de développer et même de favoriser la conscientisation de certains aspects de notre caractère et de notre être. Les images et les sensations perçues servent d’indicateur pour mesurer et mieux comprendre nos réactions et nos réponses.

Cette nouvelle série va s’inscrire dans un vent qui suit la fin du printemps, c’est-à-dire un vent de renouveau pour peut-être se retrouver tel que conçu à l’origine dans une pensée de Lumière et d’amour.

Pour débuter, on va comme toujours s’installer confortablement dans un endroit calme. On respire doucement et de plus en plus profondément sans effort. Tout se fait dans la douceur. On prend un rythme qui nous mène en profondeur en soi.

De manière à retrouver le chemin de l’origine, nous allons utiliser notre imaginaire de l’enfance pour faire diminuer ou disparaître les obstacles à la créativité, à la joie et au bonheur.

L’été arrive à grands pas. Le ciel est bleu, le soleil nous réchauffe. Imaginez-vous debout pieds nus sur l’herbe chaude. Sentez la chaleur sous vos pieds et le vent qui parcourt votre corps. Courez sur cette herbe chaude. Dansez et tourbillonnez avec le vent comme lorsque vous étiez enfant.

Retrouvez le plaisir de courir dans la nature. Essayez de caresser les papillons. Écoutez le chant des oiseaux. Tendez le doigt pour toucher aux nuages…

Maintenant, reculez encore plus loin. Retrouvez un temps où vous faisiez un avec cette nature et tout ce qui vit. Rappelez-vous le parfum des fleurs, l’amitié des animaux. Laissez vos cellules réveiller la mémoire du corps. Laissez ces sensations prendre leur place et faites un avec tout.

Quelles sont vos émotions? Que sentez-vous? Est-ce agréable?

Si oui et que vous avez le goût de les vivre et revivre, enregistrez-les pour que votre corps et votre être retrouvent le chemin de ces moments de grâce et d’unité. Avant de quitter, demandez aux fleurs leur accord pour les cueillir et les déposer dans le temple intérieur.

Maintenant, reprenez doucement votre souffle normal. Ouvrez les yeux et profitez de ce bien-être.

CHRONIQUE POUR TDI – LA RÉCOLTE

Pour finaliser la série de méditations en relation avec le nouveau greffon du cœur, nous allons aborder la notion de récolte.

Prenez le temps de vous installer confortablement. Fermez les yeux et respirez doucement. Inspir 1-2-3-4. Expir 1-2-3-4.

Maintenant que vous percevez votre corps détendu et votre esprit réceptif, prenez le chemin qui mène à l’arbre installé dans le jardin du temple.

Comment est-il? Plein de vie, fleuri ou avec des fruits. Quelle que soit la situation, attardez-vous à percevoir ce qu’il veut offrir? Acceptez-vous de recevoir cette offrande?

Des fleurs pour nourrir la soif de beauté.

Des fruits pour nourrir la faim d’espérance.

Cherchez en vous et laissez monter le résultat de ce que vous voulez partager avec le monde. Préparez-en une partie pour l’autel du temple afin de rendre grâce. Dans la Sagesse, les anciens conservaient une part de leur récolte pour les semences futures, peut-être que cette Sagesse serait de remettre cette part à la Lumière pour qu’elle puisse la préserver et qui sait la bonifier. Percevez comment cela se vit en vous. Écoutez ce que vous dit votre corps : serrement, expansion, chaleur… Prenez-en note pour des réflexions futures.

Et maintenant que votre offrande à la Lumière est déposée, déplacez-vous vers le parvis du temple pour offrir une part à ceux et celles qui en désirent. Eh oui, ceux et celles qui en veulent, car chacun est libre d’accepter ou non. Vous connaissez l’importance de la liberté pour vous et bien, dites-vous qu’il en est de même pour l’autre.

Lorsque vous aurez remis toutes vos offrandes, prenez le temps d’observer ce qui se passe chez votre arbre. Il devrait refleurir ou donner de nouveaux fruits, car telle est la Loi de l’abondance : Je donne et je reçois.

Enregistrez ce sentiment de plénitude.

Maintenant, reprenez contact avec votre respiration et doucement revenez dans votre monde du quotidien.

CHRONIQUE POUR TDI – L’INSTALLATION D’UN TUTEUR

Tout bon jardinier connaît les bienfaits de l’installation de tuteurs pour les jeunes arbres. Dans le monde des hommes lors du développement de la personne et de l’acquisition de connaissances, le tuteur a aussi sa place en tant que guide et enseignant. Pour la méditation d’aujourd’hui, nous allons combiner ces deux significations afin de favoriser une croissance harmonieuse à l’arbre semé en nous.

On reprend donc la technique habituelle c’est-à-dire une position confortable, une respiration lente et profonde ainsi qu’une détente du corps en laissant le souffle se promener dans le corps.

Lorsque vous percevrez que votre corps et votre esprit sont paisibles, vous pourrez prendre le chemin de vos profondeurs pour vous rendre à votre jardin tout près du temple intérieur.

Maintenant, approchez-vous de votre arbre et prenez le temps de l’observer.

Regardez le tronc, l’écorce, les branches, les feuilles, les racines. Pour aider sa croissance, il serait profitable d’installer un tuteur qui va faciliter le mouvement de l’arbre en direction de la Lumière.

Comprenez bien que ce tuteur ne sera pas une contrainte. Il servira seulement de guide pour indiquer la direction vers la Lumière. La décision de suivre ce mouvement appartient à l’arbre; tout se fait en douceur et souplesse.

Maintenant, ajustez votre corps et vos pensées à l’arbre. Percevez l’effet du tuteur en vous. Prenez le temps de sentir les racines profondément enfouies en vous tout comme le faîte de l’arbre ainsi que ses branches tournées vers ce qui le nourrit.

Revenez tranquillement. Ouvrez les yeux et enregistrez les sensations corporelles.