PAROLES DE CŒUR ET DE SAGESSE – 13 octobre 2019

  • Je suis sûre que votre travail n’est pas vain et que, en quelque part, toute cette lumière sert une belle et grande cause.
  • Vous avez raison. Il y a quelqu’un qui sait quoi faire avec ce que nous on donne et, ce qui est important, c’est de donner de bon cœur, pas pour avoir quelque chose en retour.

Extrait de L’héritier L’école de la vie – André Gilles Bock

CHRONIQUE POUR TDI – LA CHAMBRE HAUTE

Dernièrement, nous avons poursuivi le travail de fortification des fondations de notre Temple intérieur avec l’installation de 2 piliers, la Force et la Volonté de faire Un avec la Lumière. Ce sont des assises qui pourront porter la chambre haute de notre construction, car il faut des fondations solides pour résister aux tempêtes. Aujourd’hui, toujours dans ce désir d’ériger notre Temple, nous allons faire l’installation des poutres et des colonnes qui vont servir de support à l’épanouissement de la Conscience de notre être.

Comme toujours, nous allons débuter par une respiration lente et profonde. La respiration est une des seules disciplines où nous avons tout à apprendre, par exemple il faut en développer le contrôle et la gérance. Tranquillement, on peut sentir notre corps et nos pensées prendre le rythme de notre souffle.

Nous allons maintenant nous rendre à notre temple intérieur. Pour créer un lieu stable et à notre image, nous allons installer, par le pouvoir de notre pensée, 4 colonnes par lesquelles va s’élever notre chambre haute. Ces colonnes seront des conduits qui vont faciliter l’intégration et la mise en mouvement des valeurs que nous voulons incarner et exprimer.

Il est certain que nous pouvons vous suggérer certaines valeurs de fond, mais il n’en demeure pas moins que vous êtes les libres créateurs de votre temple.

Voici une liste possible de ces valeurs :

  • Amour
  • Vérité
  • Justice
  • Sagesse
  • Beauté
  • Joie
  • Paix, etc.

La liste peut être longue, c’est à vous de mettre en place votre manifestation unique du Fils ou de la Fille.

On revient doucement.

PAROLES DE CŒUR ET DE SAGESSE – 10 octobre 2019

Vous savez, on a prié à tous les jours pour elle et on va continuer. On aime mieux aider les gens de cette façon que d’aller les rencontrer à l’hôpital ou envoyer des fleurs. Nous, on ouvre notre cœur ainsi que nos mains et on envoie de l’énergie. Ma femme dit, et je la crois, que l’amour et l’énergie, ça va ensemble et que plus il y en a, mieux les choses vont. Ça doit être vrai car, quand on travaille ensemble, mes mains et mon cœur sont très chauds et ça me rend heureux. J’ai le sentiment que ce que nous faisons est bien et que ça sert les autres. C’est important pour nous d’aider les autres.

Extrait de L’héritier L’école de la vie – André Gilles Bock

PAROLES DE CŒUR ET DE SAGESSE – 07 octobre 2019

  • Je deviens de plus aimante. Je comprends aussi qu’avec cet amour, il y a bien des choses qui vont changer en moi et autour de moi.
  • Je le souhaite. Ça m’apporte un tel bien-être.
  • À moi aussi ; ça me rassure sur ma capacité d’aimer. Tu sais, ce n’est pas si évident que ça. La mesure est difficile à prendre, sauf que lorsque je vois ton bien-être, ça me fait chaud au cœur, et ça me donne le goût d’ouvrir davantage.

Extrait de L’héritier L’école de la vie – André Gilles Bock

PAROLES DE CŒUR ET DE SAGESSE – 1er octobre 2019

En respirant lentement, je peux sentir la chaleur de la vie ainsi que ton amour. Cela me procure un effet très pacifiant. C’est très agréable comme sensation, c’est comme une sorte de nourriture pour mon être et ça remet en perspective mes priorités. Je sais que je ne suis pas parfait et qu’il me reste des choses à mettre sous contrôle.

Extrait de L’héritier L’école de la vie – André Gilles Bock

PAROLES DE CŒUR ET DE SAGESSE – 28 septembre 2019

Pour les jeux de rôle, les conflits de rôles ce sont les résultats de la confusion et de la non-transmission du savoir, d’où l’obligation de refaire sans cesse les mêmes expériences. Je comprends que nous soyons frustrés. Si j’avais su ma vie aurait été autrement, ça, c’est certain. Pourtant une partie de moi, c’est sûr, le savait, sauf que ce n’était pas conscient.

Extrait de L’héritier L’école de la vie – André Gilles Bock