Written by

Les Éditions Y'Marc

PAROLES DE COEUR ET DE SAGESSE – 16 avril 2019

·         Peux-tu laisser la liberté à Dieu de répondre ou pas à tes prières ou à tes demandes ?

·         C’est très dérangeant cette question ; elle ouvre tout un pan de mon insécurité humaine. Si Dieu ne répond pas, qui va le faire ? Probablement que je dois répondre oui, mais j’en suis incapable pour l’instant car ça me renvoie à mes propres limites et pouvoirs. Je sais que je n’ai pas assez développé mes pouvoirs afin de m’assumer tout seul. En plus, je n’ai pas le goût d’être seul ; je sais que je ne suis plus seul.

Extrait de L’héritier L’école de la vie – André Gilles Bock

CHRONIQUE POUR TDI – LA LIBERTÉ 2

 

Pour poursuivre les diverses possibilités de la méditation dirigée, voici une autre façon d’explorer le concept de la Liberté et notre attitude envers elle.

Vous commencez toujours par vous installer confortablement, assis de préférence afin de diminuer les risques de sommeil.

Vous prenez une respiration lente et douce. Vous développez un rythme harmonieux d’inspiration et d’expiration. Vous approfondissez le va-et-vient du souffle. Vous le laissez s’installer en vous.

Vous débutez la visualisation en imaginant une cage intérieure dans laquelle vous êtes emprisonné. Vous allez de nouveau faire appel à la clé reçue lors de la méditation précédente. Si vous ne l’avez pas, redemandez-la encore.

Maintenant, avec la clé, ouvrez la porte de la cage. Tournez la clé dans la serrure et poussez la porte.

Est-ce facile? La porte est-elle trop lourde? Si oui, demandez et acceptez l’aide qui vous est offerte. Prenez le temps d’écoute vos pensées et vos émotions? Y a-t-il de la joie, des craintes, une paix, etc.?

Pouvez-vous sortir de cette cage? Faites un pas vers l’avant. Comment cela se passe? Bien, difficilement, avec effort ou un envol.

Si c’est trop difficile, reprenez contact avec votre respiration et utilisez le souffle pour éloigner les peurs et les croyances. Acceptez de vivre une expérience et de faire un stage en dehors de la cage. Cette dernière est toujours présente, si vous sentez le besoin d’y retourner. Vous demeurez maître des serrures et de la clé.

Prenez le temps d’observer ce que vit votre corps, votre mental et les émotions qui se manifestent en vous.