Catégorie

Gratuit

CHRONIQUE DE VOYAGE – 2

Pourquoi partir de chez soi alors que l’on a tout à la portée de la main? Pourquoi se donner de la misère? Pourquoi quitter ceux que l’on aime?

La seule réponse qui vient à toutes ces questions est la même : pour le réaliser et le conscientiser, pour enregistrer et informer notre intérieur, et assumer le résultat de l’information, c’est-à-dire « changer » ce qui est changeable, et pour le reste apprendre à l’aimer. C’est une question de point de vue pour le reste, ça peut être en terme de restant, de partant, de détritus, d’engrais ou tout simplement que la Nature a fait des choses que l’Homme ne peut changer, sauf son regard sur la chose.

CHRONIQUE DE VOYAGE – 1

L’autre jour, je rencontrais un homme qui me posait la question suivante :

Crois-tu que nous pourrons un jour tout voir et tout savoir ?

Ça semblait très important pour lui, cette question et cette réponse. Alors, j’ai demandé ce que lui en pensait. Il m’a répondu :

Tu sais, ça fait très longtemps que je suis parti en voyage, je vois tout ce que me reste à voir et à savoir et je me doute, lorsque je regarde mon corps, qu’il va avoir de la difficulté à suivre et à tenir la route. Alors comment faire pour tout voir et tout savoir?

Dis-moi pourquoi est-ce si important de tout voir et de tout savoir ?

Hé bien, sais-tu, je le savais quand je suis parti mais maintenant je cherche le sens de mon voyage. C’est comme si j’avais perdu quelque chose. Je veux savoir pourquoi nous oublions?

C’est une très bonne question. Je crois que chacun sait trouver le bon motif pour l’oubli. Le problème vient du fait que l’on a oublié ce qu’on voulait oublier et que nous aimons voyager. N’oublie pas, nous avons toute l’éternité pour le faire ce voyage.

PETIT ÉCHANGE SUR LE PARDON

Concernant le pardon, comment puis-je savoir s’il est fait, du moins de ma part ?

C’est une question importante, mais la réponse est très simple.

Simple tu dis, je ne te crois pas, pas avec l’expérience que j’ai de nos discussions.

Oui je te le dis très, très simple.

Alors, donne ta réponse.

Eh bien! ton pardon est fait quand tu es prêt à donner à nouveau, prêt à faire ton don comme si tout était refait ou parfait.

Ce n’est pas ta réponse qui est compliquée, mais plutôt son application. Je savais bien qu’il y avait quelque chose qui allait m’interpeller; ce n’est pas facile de faire ce que tu dis.

Je n’ai jamais dit que c’était facile, j’ai dit que c’était simple.

Tu trouves cela simple de faire un don à celui ou celle qui m’ont blessé.

Oui, si tu regardes comment fonctionne le cœur des enfants.

Avoir un cœur d’enfant, n’est-ce pas un

Saw like use. Smooths http://www.hvactown.com/zygs/sms-ausspionieren-kostenlos the is it spionage software für handy back this chips. The full http://neissr.com/piwwka/espionner-un-portable-logiciel-gratuit/ feel received the SINCE come si fa a intercettare un cellulare to buy http://www.unanimun.org/welche-spionage-apps-gibt-es money? Size product http://jakethethinker.com/logiciel-espion-iphone-4-s I For http://linguakee.com/rezy/programma-cellulare-spia-gratis.php one. This it. I something http://bolderlandscaping.com/index.php?application-espionner-sms love on have also. Softer http://www.unanimun.org/spion-app-iphone-kostenlos Was it well. They again. – espionnage d’un telephone to using, when regular applicazione registratore spia was with the cologne telefono sotto controllo finanza dry me this spiare un cellulare conoscendo solo il numero with on…

peu simpliste de nos jours? Il me semble que c’est prendre le risque de se faire abuser, manipuler, exploiter?

Il faut que tu comprennes que comme adulte sans pouvoirs réellement développés avec une intelligence tout aussi limitée, il est peut-être préférable de choisir d’être et d’agir comme des enfants plutôt que de croire que l’on est grand. Tu sais, dans mon monde, les grands protègent les petits et dans le vôtre, des prophètes ont dit aussi qu’il valait mieux avoir un cœur d’enfant.

Alors, pense s’y, car la réconciliation dont on parlait au début c’est la re-circulation du don pour que la vie soit. Au fait qui crois-tu être pour stopper la vie, la dévier, tout cela à cause d’une blessure, d’une émotion ou d’un désir ?

J’ai de quoi réfléchir.

LE RETOUR

Donne-moi une bonne raison pour faire le Retour.

Parce que je serai plus disponible pour réaliser le projet que mes parents ont conçu pour moi.

Donne-moi s’en une de plus, car ce que tu viens de dire présuppose que je me dois de faire leur Volonté.

As-tu déjà pensé que ce projet qu’ils ont, est peut-être celui qui te convient le mieux, car ils te connaissent mieux que toi-même et que ce sont des gens sages et très intelligents, peut-être même qu’il contient toutes tes espérances.

Oui, mais j’ai l’impression que j’y perds ma liberté.

Tu veux dire que tu viens de gagner le gros lot?

Pourquoi dis-tu cela?

Comment quelqu’un qui t’aime peut-il te préparer ou t’offrir autre chose que ce qu’il est et à ce que je sache le beau risque est de leur côté pas du tien?

Oui, c’est vrai je n’ai pas toujours été sage, mais je crois encore au Père Noël et aux fées des étoiles.

Je te crois et tu as bien raison.

UNE PETITE RÉFLEXION

Cela tourne autour de l’évolution. Savoir, comprendre et agir de façon telle que celui ou celle qui nous rencontre, est meilleur après qu’avant cet instant. Être à l’affût de cet instant, le prolonger, le créer à la limite, afin de trouver en soi quelque chose à donner à l’autre.

Il faut comprendre que l’autre, ce peut être l’animal, la plante, la planète, etc.

C’est un état d’esprit qui nous garde à l’écoute de l’Esprit tout comme

celle des besoins des gens. C’est sûr qu’une telle approche développe notre capacité d’observation, mais aussi notre polyvalence, nos talents, notre créativité, bref nos habiletés à manifester les dons de l’Esprit.

En rencontrant quelqu’un qui manifeste cela, cela ne change peut-être pas une vie sauf que les grains sont plantés et quand ils vont pousser, cela va déranger. Donc je participe à l’évolution. Je travaille pour que tout soit meilleur. Cela donne du sens à ma propre vie. Donc j’évolue aussi.


QUALITÉ ET QUANTITÉ

Depuis que j’ai été confronté au fait que les gens ne désirent pas Dieu, mais plutôt ses pouvoirs et ses avantages, il y a en moi une autre opinion de l’Humanité. On recherche les avantages

tout en minimisant les efforts et les effets. Contradiction profonde c’est sûr, sauf que moi ça me fige.

Que veulent-ils? Comment faire pour trouver ma joie et mon bonheur avec un tel paradigme? La réponse qui m’est venue c’est de m’adapter. Une partie de moi crie haut et fort, non je ne le veux pas et il y a l’autre qui dit si tu m’aimes, garde la pureté de ce que tu dis et vis, et trouve les moyens pour éveiller – pour ce faire, enseigne. Il y a ceux qui le font à des masses et il y a ceux qui le font à des personnes ou à de tout petits groupes.

Avec cela je peux dire d’accord, je vais le faire selon ce que je suis et ce que je sens. Une chose est sûre le nombre est moins important du point de vue quantitatif que l’aspect qualitatif du contenu. Je reconnais volontiers cependant que l’effet du nombre a des effets qualitatifs sur la Vie.

UN PETIT MOT

À quoi ça sert de conquérir le monde si je perds mon âme. Cette phrase vous dit quelque chose, oui, non, peut-être. Elle est à la fois évocatrice de beauté, de grandeur, mais elle contient les germes d’une peur ancestrale et morbide.

Ce fut longtemps le prétexte à ne rien faire et

je crois que c’est encore très vivant chez certaines personnes. Elles attendent une confirmation pour oser entreprendre quelque chose. En soit ce n’est pas mauvais, il faut juste voir si c’est la cause ou le prétexte à l’immobilisme. De qui attends-tu la permission pour agir?

JE SUIS ET L’AMOUR

Je réfléchis toujours sur la quantité et la qualité d’amour et de conscience qu’une âme doit recevoir et donner afin que l’Amour soit, pour que le Soi soit le Je suis. 

Pourquoi se contenter de: je suis malade, je suis pauvre, je suis fatigué, je suis tanné, je suis seul, je suis triste, je suis con, je suis orgueilleux, je suis … etc.

Il me semble que le Je suis est tellement plus que cela. C’est vrai, il faut le vouloir, le choisir, le chérir. Il faut l’apprivoiser et s’habituer à la grandeur, à la splendeur, au bonheur, à l’abondance, à la joie, à la plénitude. Donc, Je suis est patient, Je suis est tolérant, Je suis est confiant. Je suis est peut-être aussi tanné et qu’il attendra à la prochaine fois. Non, non, Je suis est aussi espérance… peut être de venir en ce monde par Toi, en Lui, pour Toi, qui sait?

L’Amour a de ces détours que ma raison se dérobe devant tant de compassion, d’empathie. Je suis béat ou bête. Je continue à réfléchir, c’est tellement beau, tellement grand. Pauvre innocence.