Tagged with

Ordre

L’ORDRE

Dernièrement, je suis revenue d’un déplacement de quelques jours et à mon arrivée, dès l’entrée, j’ai remarqué que le gazon était plus long et que le trèfle fleurissait un peu partout.

Cette observation, ainsi que la légère perturbation qu’elle m’a occasionnée, m’a directement mis en contact avec le besoin d’ordre qui m’habite. Je dois dire que ce désir d’ordre n’est pas inné et qu’il s’est développé au cours des années. Pour une acceptation plus consciente de cet ordre, j’ai le goût de le préciser en tant que mot et surtout en tant qu’effet dans mon quotidien,

Premièrement, il est évident que l’ordre au niveau matériel facilite grandement la vie en économisant sur le temps, sur l’encombrement de la mémoire et autres. Bien qu’ayant des conséquences bénéfiques dans la vie, cela m’a toujours semblé une valeur difficile à mettre en action, comme si l’effort qu’il exigeait était disproportionné par rapport à ses bienfaits. Pourquoi? Eh bien, plusieurs réponses me viennent à l’esprit comme la rébellion, la paresse, l’absence, le manque de discipline, etc.

Deuxièmement, je dois dire que l’ordre au niveau du mental a aussi ses plus. Il permet une gestion saine de la pensée et par conséquent des émotions. À ce niveau, je crois pouvoir dire qu’il donne l’occasion de nommer ce qui est vécu  de manière plus précise en favorisant la perception des influences à l’œuvre dans le vécu, ce qui, finalement, devrait mener à une réponse plus juste.

En troisième lieu, il me semble difficile de ne pas aborder le fameux ordre des choses. Qu’est-ce que c’est? Comment le définir?

Plutôt que de se limiter à une définition, je vais vous offrir des exemples qui sauront, du moins je l’espère, vous permettre de mieux le préciser.

Par exemple, il y a B qui est précédé par le A et qui est suivi par le C, pour terminer la série de lettres par le Z.

Il y a aussi le fameux 1, 2, 3…et les suivants.

Il y a encore l’admission, la transformation et la réparation et comment, ne pas mentionner la pensée, la parole et l’action.

Comme on peut l’appréhender l’ordre n’est pas une limite à notre expression, mais plutôt un outil pour guider vers une manifestation féconde.

Quel est votre avis?

LaRayMonde