CHRONIQUE POUR TDI – LA GOUVERNANCE DU ROYAUME

Le mois dernier, nous avons fait le survol du royaume, du territoire qui nous a été accordé. Y êtes-vous retournés ? s’est-il transformé face à votre intérêt et à votre présence ?

Pour mieux répondre à ces questions, nous allons y revenir. Prenez le temps de bien respirer. Laissez votre souffle vous diriger vers votre centre. Reprenez contact avec le Royaume.

Une des premières choses à mettre en place est ceci : que voulez-vous manifester à travers ce Royaume ?

Quel que soit la réponse, il serait pertinent de vous interroger sur les pourquoi, pourquoi, pourquoi, pourquoi ? Afin de bien préciser votre pensée et vos aspirations.

Cette première étape permet, ce que l’on nomme dans le monde des hommes, l’établissement des règles de la gouvernance qui va gérer votre Royaume.

Par la suite, il est nécessaire d’élaborer un peu plus au sujet de cette direction que l’on veut donner au Royaume en prenant le temps de choisir certaines valeurs qui nous sont primordiales ou en accord avec notre Nature profonde.

Prenez le temps de réfléchir et de reconnaître les valeurs qui vous sont fondamentales et personnelles.

Le mois qui vient va vous servir pour élaborer ce programme de développement et de croissance.

Prenez le temps d’y réfléchir et de revoir le pourquoi de votre venue dans un corps et l’intention première qui vous habite.

On revient doucement. On inspire, on expire. On ouvre les yeux.

PS : Je vous suggère fortement de prendre la plume pour rédiger votre programme de développement.

PAROLES DE CŒUR ET DE SAGESSE – 31 mai 2021

Si nous négligeons de valider les fondements de ce que nous recevons en rapport avec notre vraie nature, alors le résultat est simple, on devient l’extérieur et l’extérieur des autres. C’est évident qu’il ne peut nous convenir à moins d’avoir fait un bon examen et de vérifier si cela est conforme à ce que l’on veut vivre.

Extrait de Suite et faim des histoires oubliées Le jeune homme riche– André Gilles Bock

PAROLES CŒUR ET DE SAGESSE – 28 mai 2021

J’ai toujours pensé que les choses se devaient de toujours partir de l’intérieur et aller vers l’extérieur. Lorsque l’on fait le contraire, les choses viennent d’ailleurs. Cet ailleurs ne nous appartient pas, il nous est étranger et cela nous demande beaucoup de discernement.

Extrait de Suite et faim des histoires oubliées Le jeune homme riche– André Gilles Bock