PAROLES DE CŒUR ET DE SAGESSE – 19 avril 2021

  • Je constate que je vis ce que je voulais vivre.
  • Oui, je comprends. Il est plus que probable que ta prière ait été entendue. Pour ce qui est des moyens de l’exaucer, je laisse cela à Dieu.
  • Je crois que c’est très sage, car autrement je pourrais vivre de la culpabilité en assumant une part de responsabilité dans ce qui arrive. J’aime mieux être responsable dans le sens que je devais faire quelque chose et que je l’ai fait.

Extrait de L’héritier L’école de la vie – André Gilles Bock

PAROLES DE CŒUR ET DE SAGESSE – 16 avril 2021

Travail, profit partage. Ça me semble une roue sans fin si elle est bien accrochée à la réalité que sous-tend notre humanité. C’est ma façon de retourner à la société ce qui me fut prêté et d’élever le niveau de conscience de cette humanité. Les guerres et autres choses du genre ont pour origine une injustice envers les niveaux de besoin.

Extrait de L’héritier L’école de la vie – André Gilles Bock

CHRONIQUE POUR TDI – LA SAGESSE

Lors de la dernière méditation, nous sommes allés au temple intérieur pour prendre contact avec l’épée et la Justice.

La consécration de l’épée nous a apporté un outil pour protéger ce lieu intérieur de toute pollution nouvelle ou ancienne de manière à favoriser la convergence vers la Lumière.

Il existe d’autres valeurs et d’autres outils qui peuvent vous apporter soutien et conscience. Un des premiers éléments qui pourraient vous accompagner dans cette recherche de mieux-être se nomme la Sagesse. Ne vous inquiétez pas, il ne s’agit pas de la sagesse des hommes.

Alors si cela vous intéresse, je vous propose de vous préparer à un retour en soi en utilisant un souffle lent et profond combiné avec les différentes couleurs de l’arc-en-ciel. Prenez le temps de déplacer votre souffle aux différentes portes de Lumière tel que déjà enseigné.

Une fois que la paix du mental et que celle du corps émotionnel sont atteintes, déplacez-vous vers vos profondeurs et rendez-vous à l’intérieur de votre temple pour rejoindre l’espace près de l’autel. Vous y percevrez bien sûr la Lumière, mais il y a aussi quelques livres.

Prenez le temps de contacter leurs énergies. Que percevez-vous? Pouvez-vous nommer des éléments ou bien encore, entendez-vous des paroles? Le monde de l’Esprit s’exprime de manière unique à chacun de nous. Alors, prenez bien votre temps.

Maintenant que vous êtes accoutumés avec ce moyen d’information et d’enseignement, demandez à être guidés vers les pages de la Sagesse. Laissez cette énergie spéciale vous pénétrez, elle va vous apporter le discernement, l’ouverture aux différents points de vue et une compréhension différente de l’ordre des choses et du mouvement de la Vie.

Nous allons maintenant retourner au monde extérieur, mais soyez sûr qu’il vous faudra retourner régulièrement à ces lectures. Une seule rencontre avec la Sagesse n’est certainement pas suffisante. Qu’en pensez-vous?

Prenez maintenant le temps d’enregistrer ce que vous avez senti et compris. Reprenez une respiration plus normale. Ouvrez les yeux.

 

PAROLES DE CŒUR ET DE SAGESSE – 13 avril 2021

  • Est-ce que ça vient de ta Mère ? Parce que c’est écrit dans les proverbes : ce que femme veut, Dieu le veut.
  • Tu vois, entre femmes, on se comprend bien !
  • Je ne savais pas qu’il y avait de sexisme dans l’au-delà.
  • J’ai appris, et surtout compris que la femme était la matrice du monde. Il ne lui reste qu’à trouver la semence pour réaliser ses projets. Je devine que le Verbe est un des éléments de la matérialisation de ses désirs.

Extrait de L’héritier L’école de la vie – André Gilles Bock

PAROLES DE CŒUR ET DE SAGESSE – 10 avril 2021

Je te dirai que j’ai prié Dieu-Mère. Entre femmes, je crois que l’on peut mieux se comprendre. D’ailleurs, je me sens près de ce Dieu-Mère et ça me fait du bien. Je comprends des choses, ou il y a des choses qui viennent à ma conscience qui n’était pas là avant. Je préfère avoir une conception de la divinité qui soit plus près de mes besoins que de voir un Dieu-homme sur un trône lointain. Je trouve que la divinité peut aussi être féminine.

Extrait de L’héritier L’école de la vie – André Gilles Bock